Les mises à jour 2016 de l’algorithme de Google qui nous impactent

Mobile-friendly 2 – Mai 2016

En avril 2015, Google avait commencé à tenir compte de la compatibilité mobile des sites dans ses résultats de recherche pour les mobiles. La mise à jour de mai 2016 consiste à renforcer les critères de tri dans les SERP selon le caractère mobile-fiendly des sites web.

Pour vérifier la compatibilité de votre site, Google propose un outil de simulation : https://www.google.com/webmasters/tools/mobile-friendly/?hl=frAMP selon Google

Modification de la page de résultats SERP – Février 2016

L’affichage en test depuis quelques mois est déployé au niveau international. Les résultats sponsorisés présents dans la colonne de droite disparaissent. Les résultats ne s’affichent désormais que sur une seule colonne centrale avec des liens sponsorisés en haut et en bas de page.

Le nombre de liens sponsorisés en tête des résultats passent de 3 (maximum) à 4.

Intégration de Panda au noyau – Janvier 2016

Les critères présents dans Panda sont désormais intégrés au coeur de l’algorithme de Googlebot. L’objectif principal étant de filtrer les sites proposant des contenus à faible valeur ajoutée.

Lors de sa première mouture, Panda avait fait beaucoup parlé car son impact avait été très fortement ressenti, en particulier chez les sites web très orientés sur la publicité et chez les sites comparateurs produisant peu de contenus en propre. Avec Panda, Google privilégie les sites producteurs de contenus authentiques, riches et légitimes au détriment des sites usant des techniques de curation, syndication voire de duplication ou plagia.

Le moteur se concentre donc sur sa partie naturelle autour de la qualité des contenus et renvoie les sites transactionnels ou de monétisation vers Google Adwords, davantage orienté business.

Indexation des pages HTTPS par défaut – Décembre 2015

Google recommandait déjà de privilégier le protocole https bien que ça n’ait pas toujours été le cas. Quelques années en arrière, on ne recommandait pas le https qui avait tendance à augmenter le temps de chargement, notamment des images.

Depuis décembre, Google a clarifié (plus ou moins) les choses en annonçant indexer en priorité les pages en https. Encore faut-il savoir lire entre le ligne et l’ambiguïté de mots comme “typically”. Nous avons pu constater que l’algorithme va au-delà de ce qui a été “typically” indiqué. Par exemple, les canonicals n’ont plus vraiment d’effet sur le choix http/https. Un site partiellement passé en https sera indexé en https sur (presque) toutes les pages possible. Mieux vaut choisir son camp plutôt que de segmenter son référencement naturel au risque de n’être bon ni en http ni en https. Et gare au duplicates !

Lire attentivement le communiqué : https://webmasters.googleblog.com/2015/12/indexing-https-pages-by-default.html

Réponse de Google sur l’indexation par défaut en http en dépit des balises canonical: https://productforums.google.com/d/msg/webmaster-fr/z22YCJeeJZ0/ABcDfTu7AwAJ

https indexé par défaut par Googlebot

Get in touch